Les guérisons parfois

IMG_1671-0.JPG

Décembre ne sera pas.
(Taux inf. à 5 UI)

Désormais on attendra
les guérisons (parfois)

« Est mort l’enthousiasme.
S’étire un dernier spasme.
Tout désarroi en cage.
Inchangée mon image.
Trépas d’un feu sacré
(Il fut chapitre, pages)

Et cendres dispersées…
Je demeure… temps défait…
Mais sans air de douleur,
en mon âme, en mon coeur,
les guérisons parfois,
les guérisons sont tristes…

Le sable coule entre mes doigts.
Pourquoi cette heure qui persiste ? »


Merci à toutes pour votre soutien, vos pensées pour notre ultime tentative.
Des pensées ce soir pour vous à qui Décembre a ravi d’un souffle froid les espoirs,
Des pensées pour celles qui attendent encore.

Mon chemin sera autre désormais.
Vous allez me manquer.

Le titre et le poème (en italique) sont d’Esther Granek.

Publicités

22 thoughts on “Les guérisons parfois

  1. J’ai les larmes aux yeux… Je reste à tes côtés, pour le meilleur et pour le pire… La guérison demande du temps… Je vous souhaite de retrouver l’apaisement et de voir la lumière au bout du chemin parallèle que vous allez emprunter. Je t’embrasse fort et continue de penser à toi. ♥ ♥♥

  2. Plein de douces pensées pour vous. Il n’y pas de mot pour consoler ou réconforter, alors on t’envoie juste un peu de chaleur pour passer cet hiver difficile. Prenez bien soin de vous.

  3. Je n’ai d’autre choses à faire que de vous envoyer un peu de chaleur pour vos cœurs meurtris… Je pense vraiment fort à vous. Puisse le chemin que vous emprunterez maintenant vous apporter le bonheur.

  4. Je t’embrasse bien fort. Pute de décembre au souffle froid. J’aimerais que ce chemin ne t’éloigne pas trop pour ne pas avoir à penser que tu me manques mais tu dois faire au mieux pour toi. Alors prends soin de toi ❤

  5. Un souffle froid, froid comme ta tristesse. J’espère que tu trouveras de la chaleur sur ton chemin et que ton hiver débouchera sur un printemps de bonheur. Prends ton temps et reviens quand tu le souhaiteras. Bises.

  6. Ma belle… Quelle tristesse…
    Je pense fort à toi et à ces moments douloureux que tu dois traverser avec ton homme. J’espère une suite belle et heureuse pour vous, quelle qu’elle soit, mais bientôt.
    Je t’embrasse

    • Je veux bien que tu jures un peu, je crois que ça me ferait du bien que tu avoines la Fatalité et ses Voies Impénétrables 🙂 Il me tarde d’avoir des nouvelles de ton Petit Prince, je penserai à toi en continu dans les jours qui viennent ❤ Je t'embrasse fort aussi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s