Par un sourire où flotte une âme, où tremble un rêve.

20140102-210149.jpg

(Par un sourire où flotte une âme, où tremble un rêve), commençons l’année.

Non je ne viens pas vous annoncer un bébé couette miracle de Noël à l’aide de la jolie carte rose poudrée susinsérée.

Non, elle est destinée à Elle dont je t’ai déjà parlé, Elle qui a donné naissance à un petit bout d’étoile bien vivante, dans les derniers battements de 2013 ; Elle ici, moi de l’autre côté d’un Océan, à l’encourager par SMS interposés.

C’est ainsi que s’est terminée l’année, entre joie et larmes, la sienne, les miennes, la mienne, les siennes, tel un miroir cruel qui me rappelait qu’Elle devenait mère tandis que mon ventre restait vide. Un Océan entre nos deux réalités.

De 2013, s’arrêtera ici le portrait car je n’aime ni les bilans, ni les comptes en T, ni la comptabilité. Je leur préfère les débuts, les commencents, les bruissements. Les Océans de possibles contre des mers de regrets.

Pour effacer l’ardoise fêlone des tentatives râtées, passer l’éponge sur les espoirs envolés sitôt nés, il fallait changer la donne, ne pas repartir à l’identique, mettre en place une tactique, des astuces, des pièges à loups, des attrapes-rêves et autres leurres pour enfin déjouer la mécanique impitoyable de Dame Fatalité.

J’avais besoin d’un sorcier.

A défaut d’un Merlin désenchanté ou d’un alchimiste transformant mes ovaires en corne d’abondance, j’ai renoué avec mon ex… Gyneco, s’entend. Non, pas le Richard Gere surdiplômé qui m’a plaquée de but en blanc au premier sourcil froncé par Marisol, mais celle qui m’a accompagnée lors de ma seule et unique FIV France (Montebourg inside). Et à qui je devrais trouver un surnom pour l’intensité dramatique de ce récit je vous l’accorde mais là, tout de suite, je sèche. (A moins que j’opte pour un « Miss France » géographiquement justifié). Elle aussi m’avait plaquée parce qu’elle ne connaissait pas la réputation de la Clinique de l’Etranger sur laquelle j’avais jeté mon dévolu et craignait sans doute qu’on me refourgue de l’ovule prélevé clandestinement sur des filles légères et court vêtues déambulant nonchalement dans le Barrio Chino.

Nous en étions donc restées là, elle et moi. Moi naïvement et nouvellement éprise d’une blouse blanche aux temps grisonnantes et aux engagements prometteurs, elle délestée d’une patiente et d’autant d’honoraires princiers.

Fin décembre, nous remîmes le couvert. Nous enterrions la hâche de guerre, et après un petit calumet, je lui racontais comment le Père Noël édition 2012 m’avait gâtée en auto-immunité via une nouvelle maladie commençant par un M et un B (il a dû croire que je les collectionnais, va savoir). Miss France (qui vient donc d’être baptisée ; A vous les dragées) a dû avoir pitié, et a décidé d’aider la Causette assise devant elle (sans oublier toutefois de la délester des 125 euros rituels. Tu me diras, Causette n’avait qu’à laisser son Darel à la maison, ça n’incite pas à la générosité ces bêtes-là).

Bref, ma poudre de perlimpinpin portera le doux nom de Prednisone. Cortizone de son deuxième prénom. Ces 20 mg quotidiens, doublés de quelques Abracadabras bien placés et de non moins enthousiastes Supercalifragilisticexpialidocious seront peut être les ingrédients de la formule magique qui m’apportera (enfin) un héritier.

Sur ces paroles princières, je vous souhaite à vous toutes, soeurs d’infortunes ou plus fortunées, ainsi qu’à vos princes (voire princesses) charmant(e)s une année féerique où tous vos voeux seront exaucés, puisqu’à toute « Il était une fois« , sa conclusion : »Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants”.

Publicités

10 thoughts on “Par un sourire où flotte une âme, où tremble un rêve.

  1. 125€ la consult’ ! Miss France elle ne s’embête pas !
    3 consultations = un Darel en plus dans ton placard !!! Tu crois que si tu te pointes avec un sac Monop’ le prix sera différent ?
    Quoiqu’il en soit si Miss France a des pistes, si elle peut te donner un coup de pouce pour réaliser tes rêves, si elle peut t’aider à traverser l’océan qui te sépare de ton amie… alors ça vaut le coup d’être allée la voir.

    Je te souhaite une bonne année 2014.
    Bisous

    • Dès que la consultation implique l’introduction d’un objet plus ou moins contondant (ouilleeeeeuh) dans le frifri on est à 125 euros. Sans préliminaires, c’est 75 euros.

      Punaise ouais j’aurais pu m’en payer des Darel si j’étais fertile 😉

      Miss France m’a envoyée faire une batterie de test, dont j’ai reçu les résultats, regardé d’un seul oeil (le plus myope) parce que j’ai lu un « anti-gènes » angoissant et que je ne veux pas me gâcher la fin des Holidays sans explication d’un professionnel avisé. On verra tout cela après la Galette.

      Bonne année à toi aussi Mistinguette ❤

      Des baisers.

    • Ah ben, merci pour le compliment mais je crains qu’il ne s’agisse d’une usurpation d’identité car je n’étais malheureusement pas des vôtres le 7 décembre ! :)) (mais pour ma popularité et l’intensité lyrique de ce blog on va dire que oui, je suis une belle princesse avec des filaments d’or dans les cheveux et toussa 😉 ) Mille voeux à toi aussi en cette nouvelle année et merci pour ce commentaire qui m’a fait sourire…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s